Catégories
Interview

Interview d’un membre – Philippe

En quelques mots, qui es-tu ? Que fais-tu dans la vie ? Des passions, des loisirs ?

J’ai 49 ans, 2 enfants. Je travaille dans le domaine immobilier. Avec un associé nous avons une entreprise qui développe et réalise des projets de construction.
J’aime beaucoup de choses : le sport, la cuisine, mes copains, la lecture. J’aime surtout beaucoup la musique et en particulier le Jazz.

Pourquoi et quand as-tu rejoint le Troglo ? Fais-tu partie d’une commission ? Quel est ton rôle ?

J’ai rejoint le Troglo en Avril 2019, suite au premier article paru dans la NR et après avoir assisté à une réunion de présentation.
Tout de suite l’idée de participer au lancement et à la concrétisaton de ce projet m’a semblée évidente.
Je fais partie de la commission financement, de la commission juridique et de Cap 21.
L’immobilier étant mon secteur d’activité professionnel, j’apporte aussi ma contribution à la « commission local » où je suis particulièrement à l’écoute du marché immobilier pour détecter les opportunités de locaux.

Un mot pour qualifier le Troglo ?

Une très belle aventure humaine mais aussi économique. Ce mot ne doit pas faire peur. Au contraire, c’est le genre de projet qui doit redonner tout son sens à la notion d’Économie.

Qu’évoque le mot « coopératif » pour toi ?

Pour moi le mot coopératif c’est l’engagement dans l’action concrète de chaque membre d’un groupe au service du développement d’un même objectif.
Plus nous serons nombreux et différents dans les commissions et dans le projet en général et plus l’idée coopérative trouvera son sens.

Dans ton idéal, à quoi ressemble notre futur supermarché ? Le local, la déco, le concept ?

Personnellement j’ai un côté un peu maniaque. Alors j’imagine un magasin parfaitement tenu et propre, avec une visibilité claire de l’achalandage et de la qualité des produits. Par contre la déco et l’environnement du magasin, notre communication, doivent être ludiques et décalés par rapport au secteur de la distribution en général.

En dehors de tes trois heures de travail mensuelles, que souhaites-tu partager et apporter au supermarché une fois ouvert ?

Une fois le supermarché ouvert je vais avoir à cœur de suivre son envol pour pérenniser son fonctionnement. Ce sera la récompense pour le travail réalisé aujourd’hui.
Il y aura ensuite plein d’idées à inventer et à développer autour de cette dynamique participative.

Sujet d’actualité, comment et où as-tu fait tes courses pendant le confinement ? Et en temps normal ?

Pendant le confinement je n’ai pas tellement modifié mes habitudes. Je fais mes courses au marché des Halles en temps normal pour les fruits et légumes. Alors pendant le confinement un ami a organisé un point de collecte de commandes auprès d’un maraîcher qui a normalement son banc sur le carreau des Halles.

Pour le reste je suis client du magasin de producteurs « Tours de Fermes » à Joué-lès-Tours. Je vais au supermarché pour les produits d’entretien et pour mon péché mignon : les Goulibeurs, un gâteau sec fabriqué à Poitiers dont je suis originaire.

As-tu des conseils pour une bonne alimentation et hygiène de vie, notamment pendant le confinement ? Des recettes et p’tits plats préférés à partager ?

Des conseils non sûrement pas, je me garde bien d’en donner !! J’aurais des scrupules à ne pas les suivre ensuite.
Côté cuisine je suis adepte des plats de terroirs. J’aime beaucoup cuisiner et pendant le confinement j’ai eu le temps.
Frank, notre trésorier, m’a donné une recette de rillettes de Tours et après 3 essais j’avoue avoir été satisfait du résultat.

Pour finir, une phrase pour convaincre quelqu’un de rejoindre le Troglo ? 

La période que nous vivons montre la nécessité de revenir à une consommation la plus locale
possible et un intérêt des français pour les initatives citoyennes qui ont émergé dans beaucoup de
secteurs : le projet du Troglo c’est tout cela.

Philippe
Le 16/05/2020