Catégories
Interview

Interview d’un membre – Sullivan

En quelques mots, qui es-tu ? Que fais-tu dans la vie ? Des passions, des loisirs ?

Je m’appelle Sullivan, 30 ans et dans ma vie ? Je fais en sorte d’être heureux, ce qui est en soi une occupation quotidienne.

Niveau professionnel, j’ai un parcours et des expériences variés, allant de la TPE aux groupes mondiaux et de l’industrie aux services.

En bref, disons que j’ai une base industrielle (conception/fabrication) complétée par du management de la qualité.

Concernant mes passions, le bricolage ainsi que tout ce qui se rapproche de l’univers ludique.

Pourquoi et quand as-tu rejoint le Troglo ? Fais-tu partie d’une commission ? Quel est ton rôle ?

Il y a trois ou quatre ans, j’avais visionné un reportage au sujet d’un supermarché participatif aux Etats-Unis et ce modèle gagnant-gagnant m’avait plu. Que l’on vienne y chercher le côté économique, écologique, local ou social, ce type d’initiative n’a que des côtés positifs. Réunir et fédérer des personnes de tous horizons autour d’un projet d’intérêt général est pour moi une manière concrète de faire société. Malheureusement, à l’époque, il n’y avait que peu d’initiatives allant dans ce sens.

Rebondissement, peu avant le confinement, le technicien venu réparer la VMC de mon appartement m’a indiqué qu’un supermarché participatif allait s’ouvrir. Ni une ni deux, je commence à me renseigner puis participe au premier live Facebook de présentation pour finalement m’inscrire début mai.

Ayant un emploi du temps bien chargé par ma création d’entreprise et la réhabilitation d’une cave troglodyte, je ne fais pour l’instant partie d’aucune commission. Je passe de manière sporadique faire un « coucou » à la commission communication et reste disponible pour donner un petit coup de main ponctuel si nécessaire.

Un mot pour qualifier le Troglo ?

Réaliste.

Qu’évoque le mot « coopératif » pour toi ?

Le premier mot qui me vient c’est « interaction » avec l’idée que seul on peut faire plein de choses mais qu’ensemble nous allons plus loin.

Dans ton idéal, à quoi ressemble notre futur supermarché ? Le local, la déco, le concept ?

J’imagine un endroit chaleureux et vivant, quelque chose de simple où l’on est content d’aller. Par contre, pour la déco, clairement, je passe mon tour sinon ça va être dramatique !

En dehors de tes trois heures de travail mensuelles, que souhaites-tu partager et apporter au supermarché une fois ouvert ?

Etant en train de créer une microbrasserie artisanale, on peut tout à fait envisager des ateliers sur la fabrication ou la dégustation de bière. Et pourquoi pas une buvette Le Troglo un jour ?

Comment et où fais-tu tes courses ?

En fonction des produits et des finances, je trouve un équilibre entre producteurs locaux, grandes

surfaces et petits commerces.

As-tu des conseils pour une bonne alimentation et hygiène de vie ? Des recettes et p’tits plats préférés à partager ?

Plus des banalités que de vrais conseils : manger des produits frais et diversifiés en faisant de l’activité physique régulièrement.

Pour finir, une phrase pour convaincre quelqu’un de rejoindre le Troglo ? 

Si tu veux avoir un impact réel, rejoins-nous.

Sullivan
Septembre 2020