5. Rattraper son service

La règle de base #

La règle de base du système participatif du Troglo est la suivante : si on manque son service, on doit le rattraper dans un délai raisonnable de 4 semaines sans pouvoir cumuler plus de 2 services de retard. Passé ce délai, son statut qui définit le droit à faire ses courses évoluera de manière restrictive.

Exemple :

  • Un coopérateur qui ne s’est pas inscrit ou a manqué son service sur les 4 semaines de Février devra réaliser dans les 4 semaines suivantes de mars son créneau de retard de février et celui de mars.
  • Au terme du nouveau cycle de 4 semaines fin mars, trois hypothèses sont envisageables :
    • H1 : le coopérateur a réalisé ses 2 services (celui en retard + le courant) : il est « à jour »
    • H2 : le coopérateur a réalisé qu’un seul service (courant) au lieu des 2 attendus :  il est « en alerte » et dispose d’un dernier délai de 4 semaines pour effectuer ses 2 services (celui en retard + le courant) 
    • H3 : le coopérateur n’a réalisé aucun service sur les 2 attendus :  il est immédiatement « suspendu » et perd l’accès au supermarché tant qu’il n’aura pas rattrapé le service en retard et celui de mars.

☞ Le Troglo fait le choix de la confiance et de la responsabilisation des coopérateurs en n’imposant pas comme la majorité des coopératives 2 services de rattrapages pour un service manqué, mais un seul. Pour autant, cette orientation n’est pas définitive et pourrait évoluer dans l’hypothèse où le nombre de manquements observé serait croissant et trop important, ce qui nuirait à terme à l’équité de traitement entre les coopérateurs et au bon fonctionnement du Supermarché. 

     En pratique Le coopérateur qui effectue un service de retard enregistre celui-ci sur le planning de charge prévisionnel.

Comme il s’agit d’un service programmé, il s’insère alors dans l’organisation des créneaux et ne peut être considéré comme une sanction, puisqu’il s’agit d’un retour à l’équité des contributions.

Le statut #

Le statut d’un coopérateur définit son droit à faire ses courses au supermarché en fonction de la réalisation de ses services (programmés ou rattrapages). S’il ne le connaît pas déjà, il en prend connaissance en présentant sa carte de membre à l’entrée du supermarché : soit il a le droit de faire ses courses (à jour), soit il risque de bientôt perdre ce droit (en alerte), soit il l’a perdu (suspendu ou désinscrit).

À jour #

Le membre a le droit de faire ses courses à la coopérative. Il a effectué ses services.

En alerte #

Le membre a le droit de faire ses courses. Il a manqué un service et ne l’a pas encore rattrapé dans le délai de 4 semaines, mais il lui reste encore des jours pour le faire avant le service programmé suivant.

La durée maximale de cette période est de 4 semaines après la fin du cycle où le manquement a été constaté.

Suspendu #

Le membre n’a provisoirement plus le droit de faire ses courses. Il n’a réalisé aucun service sur les 2 attendus au terme du nouveau cycle de 4 semaines.

Pour que le coopérateur puisse retrouver le droit de faire ses courses, il doit a minima effectué le rattrapage d’un des deux services manqués pour n’avoir qu’un débit de 3 heures en fin de cycle.

Désinscrit #

Quand un membre manque 3 services consécutifs sans avoir fait de rattrapage d’un service ou lorsque, malgré un ou des rattrapages le débit horaire total de services manqués atteint 9 heures en fin de cycle, il est « désinscrit » de de la coopérative, ce qui signifie qu’il n’a plus le droit d’y faire ses courses ni l’obligation d’y effectuer ses services.

Pour réintégrer la vie de la coopérative, les membres désinscrits doivent s’enregistre a minima sur deux nouveaux créneau de 3 heures auprès du Bureau des coopérateurs qui seul pourra alors changer son statut.

La désinscription n’est pas une punition, mais une protection pour les membres qui, par exemple, oublient d’avertir la coopérative qu’ils sont indisponibles pour diverses raisons. Elle permet par ailleurs d’assurer la continuité de l’activité du supermarché et de libérer une place pour d’autres membres de la coopérative.

Lorsqu’on sait par avance qu’on va manquer deux créneaux successifs, et qu’on ne veut pas être désinscrit de son équipe, on peut soit organiser un échange avec un autre membre de la coopérative, soit contacter le Bureau des coopérateurs pour organiser un congé temporaire.

En cas de problème à régler ou de désaccord sur son statut, l’adhérent doit solliciter le Bureau des coopérateurs. 

Powered by BetterDocs